Découvrez les fondamentaux biologiques du langage humain et du cerveau linguistique

 

Ce vendredi 31, CosmoCaixa Barcelona inaugurera «Talking Brains», une grande exposition interactive portant sur la relation entre langage et cerveau. C’est une exposition très particulière, qui apprend – aux enfants comme aux adultes, et de manière attractive – à découvrir les fondamentaux biologiques du langage humain et du cerveau linguistique.

 

Notre cerveau, un organe complexe et exceptionnel

‘Talking Brains’, la exposición de CosmoCaixa sobre el cerebro y el lenguaje

On trouve dans le monde quelque 6 000 langues. Toutefois, la capacité langagière, elle, est seule et unique. Elle s ‘explique car le cerveau humain est exceptionnel. De ce point de vue, on pourrait dire que tous les êtres humains parlent un même langage commun : l’humain. Autrement dit, l’apparente diversité des langues provient d’un cerveau commun à l’espèce humaine et déterminé par une biologie spécifique. L’exposition «Talking Brains» montre comment la capacité d’apprendre à parler se produit dans notre cerveau, quelles sont les connexions qui rendent la parole possible chez les humains (capacité qui nous différentie des autres êtres vivants), comment le cerveau parvient à découvrir le langage pendant les premières années de la vie et comment cette capacité change au fil de la vie, quelle est l’origine des différentes langues, comment le langage a évolué chez nos ancêtres et comment le cerveau modèle le langage, le langage modelant à son tour le cerveau.

 

«Talking Brains», une exposition interactive qui va vous étonner

 

Nous avons rencontré les responsables de la conception et du montage de l’exposition, de la société Indissoluble, S.L., et leur avons demandé de nous expliquer quelles installations le visiteur va y découvrir. Tout indique que «Talking Brains» ne manquera pas de nous étonner : l’un de ses points forts sera un module dans lequel on pourra se faire faire un encéphalogramme tout en accomplissant diverses tâches liées au langage (il ne sera ouvert qu’à certaines heures de la journée car il nécessite une supervision technique). Les données collectées (dans le respect de l’anonymat des participants) seront ultérieurement analysées dans le cadre d’une étude sur le langage et le cerveau. Par ailleurs, nous pourrons aussi participer à huit autres expériences habituelles dans le domaine de la psycholinguistique avant de finir de parcourir l’exposition et d’observer comment le cerveau peut perdre, progressivement ou soudainement, la capacité langagière. Par ailleurs, «Talking Brains» abordera aussi à sa façon ce qui se produit dans le cerveau lorsque l’on n’a pas la faculté de parler : ainsi, Verónica Fabra Godó, mère d’un enfant autiste non-verbal, a écrit une rubrique dans son blog pour expliquer que le commissaire de l’exposition, Wolfran Hinzen, l’a invitée à participer au projet. Dans son article, Verónica raconte que, pour communiquer entre eux, tous les membres de la famille ont dû apprendre un « système alternatif et augmentatif de communication (SAAC) » fondé sur des images d’objets réels et des pictogrammes. Indissoluble S.L. a passé tout un dimanche chez eux pour enregistrer la façon dont Didac, l’enfant, fait désormais ses demandes à l’aide de ce système. Nul doute que le témoignage de cette famille contribuera à enrichir l’exposition.

‘Talking Brains’, la exposición de CosmoCaixa sobre el cerebro y el lenguaje
«Talking Brains», l’exposition de CosmoCaixa sur le cerveau et le langage.

Nous l’avons dit, l’exposition est organisée par Wolfram Hinzen, docteur en philosophie de l’université de Berne (Suisse), professeur du département de linguistique de l’université Pompeu Fabra à Barcelone et professeur-chercheur à l’ICREA (Institució Catalana de Recerca i Estudis Avançats). Des deux principaux aspects du langage —le lexique et la grammaire—, Hinzen s’est plus particulièrement penché sur l’étude de la grammaire et sur la façon dont elle organise le signifié. Sa ligne actuelle de recherche aborde les corrélations entre les changements cognitifs et les changements linguistiques dans les troubles mentaux, avec une approche sur la schizophrénie et l’autisme.

 

Bref, vous le voyez, Talking Brains est une occasion unique d’en apprendre un peu plus sur un organe encore si méconnu, le cerveau, et sur son rapport avec la capacité de l’être humain à utiliser le langage.

 

Date : du 31 mars 2017.

Lieu : CosmoCaixa Barcelona

Adresse : C/Isaac Newton, 26.

Horaire : du mardi au dimanche, de 10 à 20 h.

Prix : 4 euros. Entrée gratuite pour les clients de La Caixa et les moins de 16 ans accompagnés d’un adulte.